Quels sont les différents modes d’extraction des huiles de CBD ?

Désormais, de plus en plus de personnes sont conscientes des avantages inhérents à l’utilisation du CBD, ce dérivé naturel de la plante de cannabis. L’huile de CBD est l’une des formes les plus prisées pour bénéficier de ses effets thérapeutiques. Mais, savez-vous comment cette huile est obtenue ?

L’extraction par CO2 supercritique

L’extraction par CO2 supercritique est l’une des méthodes les plus couramment utilisées pour obtenir des huiles de CBD. Comme expliqué sur https://www.420festival.fr/fabrication-huile-cbd-isolat-dosage-cristaux/, elle utilise du dioxyde de carbone (CO2) à un état supercritique, qui est un état où le CO2 se comporte à la fois comme un gaz et comme un liquide.

A lire également : Couverture lestée : est-ce vraiment bénéfique pour le sommeil ?

Dans ce processus, le CO2 est soumis à des températures et à des pressions spécifiques pour extraire les composés souhaités, y compris le CBD, des plantes de cannabis. 

L’avantage de cette méthode est qu’elle permet une extraction sélective, préservant ainsi les composés bénéfiques du CBD tout en éliminant les impuretés. Cette forme d’extraction nécessite des équipements spécialisés et est généralement coûteuse.

A lire aussi : Les exosquelettes : comment choisir son type d’exosquelette ?

L’extraction à l’éthanol

L’extraction à l’éthanol est une autre méthode populaire pour extraire le CBD des plantes de cannabis. Elle implique l’utilisation d’alcool éthylique (éthanol) comme solvant pour dissoudre les composés de la plante de cannabis, y compris le CBD. Le processus d’extraction à l’éthanol peut être réalisé à température ambiante ou à basse température pour préserver la qualité des composés. 

L’avantage de cette méthode est qu’elle est relativement simple et moins coûteuse que l’extraction par CO2 supercritique. L’extraction à l’éthanol peut par ailleurs entraîner l’extraction de chlorophylle et d’autres impuretés, ce qui nécessite un processus supplémentaire pour les éliminer.

L’extraction à l’huile d’olive

Une méthode d’extraction moins courante, mais tout aussi efficace est l’extraction à l’huile d’olive. Cette méthode utilise de l’huile d’olive comme solvant pour extraire les composés de la plante de cannabis, y compris le CBD. L’extraction à l’huile d’olive est généralement réalisée en chauffant la plante de cannabis dans l’huile d’olive pendant une période prolongée. 

Le point fort de cette méthode est qu’elle est sûre, abordable et peut être réalisée à la maison avec des outils de cuisine courants. Petit bémol, l’extraction à l’huile d’olive peut produire des concentrations plus faibles de CBD par rapport à d’autres méthodes d’extraction.

L’extraction au butane ou au propane

L’extraction au butane ou au propane est une méthode d’extraction utilisée principalement par les professionnels et les fabricants commerciaux. Elle implique l’utilisation de butane ou de propane comme solvant pour extraire les composés de la plante de cannabis, y compris le CBD. 

Le solvant est passé à travers la plante de cannabis, dissolvant les composés souhaités qui sont ensuite purgés pour éliminer le solvant restant. Cette méthode permet d’obtenir des concentrations élevées de CBD, mais peut s’avérer dangereuse si elle est effectuée sans les précautions nécessaires, car les solvants utilisés sont inflammables.